Biogaran
Les nausées et les vomissements
< Retour à la liste des troubles

Les nausées et les vomissements

AccueilNos conseils par troublesLes nausées et les vomissements

Les nausées et vomissements sont fréquents et peuvent se manifester de manière anticipée car générés par l’anxiété, dans les heures qui suivent les traitements, ou de manière tardive après 1 ou 2 jours.

Les causes sont nombreuses : les nausées peuvent être provoquées par les changements de rythme alimentaire liés aux hospitalisations ou par les effets secondaires des traitements. Les nausées et vomissements peuvent être ponctuels ou répétitifs, et entraîner une fatigue et une altération de l’état général, pouvant aller jusqu’à la dénutrition. Ils peuvent provoquer des pertes en eau et en sels minéraux. Dans tous les cas de figure, fatigue et perte de poids sont alors fréquemment observées.

RECETTE ASSOCIÉETaboulé libanais
test

Éviter d'avoir l'estomac vide

MDMA_img_troubles_40@2x.png

Les nausées et les situations d’inconfort sont intensifiées lorsque l’estomac est vide. Il est recommandé de manger en plusieurs fois et en petite quantité, même en présence de nausées. L’estomac aura tendance à moins facilement rejeter les aliments lorsqu’il est lesté.

Manger les repas froids

MDMA_img_troubles_41@2x.png

Privilégiez les plats froids dont les aliments dégagent moins d’odeurs que les aliments chauds.

S’éloigner des odeurs de cuisson

MDMA_img_troubles_42@2x.png

Évitez autant que possible les odeurs de cuisson en faisant préparer les repas par d’autres personnes.

Limiter les odeurs avec une cloche ou un sac de cuisson

MDMA_img_troubles_43@2x.png

Les sacs cuisson vapeur pour le four à micro-ondes et des sacs de cuisson pour four traditionnel permettent de cuisiner sans odeur.

Privilégier certains modes de cuisson

MDMA_img_troubles_44@2x.png

Certains types de cuisson dégagent plus d’odeurs que d’autres. Privilégiez la cuisson au four micro-ondes, la cuisson vapeur ou encore en papillote.

Écouter ses envies ou besoins de manger

MDMA_img_troubles_45@2x.png

Éloignez les repas des prises médicamenteuses. L'alimentation nocturne peut être parfois mieux tolérée par les patients. Il convient de privilégier les prises alimentaires selon ses envies et plaisirs, même si cela doit modifier vos habitudes ou votre rythme alimentaire.

Préférer les plats ludiques et à composer selon ses envies

MDMA_img_troubles_46@2x.png

Les salades ou assiettes composées, pratiques et rapides à préparer, permettent de choisir ses ingrédients « à la demande ». Ces préparations permettent de conserver une alimentation conviviale et ludique adaptée aux envies de chacun. Cette alimentation permet de répondre à des besoins alimentaires ponctuels, qui aident à lutter contre la perte d’appétit.

Préférer les aliments froids ou glacés aux aliments chauds

MDMA_img_troubles_47@2x.png

Les aliments chauds dégagent plus d’odeurs et sont donc susceptibles de déclencher les nausées, consommez plutôt des aliments froids ou des glaces. Évitez les aliments générant des odeurs lors de la préparation ou la cuisson, comme le chou-fleur ou certaines préparations telles que les beignets, les fritures…

Éviter le café et les boissons riches en lait

MDMA_img_troubles_48@2x.png

Limitez le café au lait et les boissons riches en lait notamment au petit déjeuner. Vous pouvez les remplacer par un thé ou un café léger, accompagné d’un yaourt.

Choisir des aliments cuits sans graisse

MDMA_img_troubles_49@2x.png

Les graisses cuites restent plus longtemps dans l’estomac. Privilégiez les aliments et préparations sans graisse. Le beurre peut être ajouté cru après la cuisson.

Boire de petites quantités

MDMA_img_troubles_50@2x.png

Buvez régulièrement, mais lentement et à petites gorgées, en évitant de boire juste avant le repas ou pendant celui-ci. Les boissons à base de cola sont réputées pour calmer les nausées.

Je partage ce contenu

Facebook
Twitter
Email
Whatsapp

Je découvre d'autres troubles :

Lire aussi :

Rejoignez l'équipe contre le cancer


PO-00008-03/22


Mise à jour le 01/07/2022