Biogaran
Connaître les impacts du cancer sur les besoins alimentaires​
< Retour à l'accueil

Connaître les impacts du cancer sur les besoins alimentaires​

AccueilConnaître les impacts du cancer sur les besoins alimentaires​

Les troubles alimentaires

L’alimentation d’une personne traitée pour un cancer peut être considérablement transformée.

Ces troubles peuvent être liés au cancer lui-même et à sa localisation, aux effets secondaires des traitements, mais aussi au stress et aux changements de rythme de vie.

Parfois douloureux, ils peuvent causer des difficultés pour consommer les aliments et affecter considérablement le quotidien des patients. Ces modifications peuvent avoir un impact sur l’état général du patient, tant physique que psychologique.

MDMA_img6.jpg
A citation icon

Il est essentiel de conserver une bonne alimentation malgré les effets secondaires.

Prévenir la dénutrition​

Pourtant, il est essentiel de conserver une bonne alimentation malgré les effets secondaires. L’organisme a besoin d’un apport calorique suffisant pour maintenir un bon état nutritionnel et combattre la maladie. Le poids apparaît alors comme l’un des indicateurs importants qu’il est absolument nécessaire de contrôler tout au long de la maladie. Afin de bien contrôler son poids, il est important de connaître son poids de « forme », c’est-à-dire celui dans lequel on se sent bien.

Pour aider à conserver ce poids, il faut privilégier qualité et équilibre nutritionnel, mais aussi plaisir de bien manger.

1 patient sur 2
atteint d’un cancer déclare manger moins(1)
Il est essentiel de prévenir les risques de malnutrition ou de dénutrition dès le commencement du traitement.

Cette prévention aidera au bon déroulement de la prise en charge de la maladie. Il existe certains conseils nutritionnels qui vous permettront d’assurer un bon état nutritionnel tout au long du traitement.

Pourcentage

C'est la prévalence des patients atteints de cancer dénutris(2)

c’est-à-dire que les apports de leur alimentation sont insuffisants pour couvrir les besoins de leur organisme.


Pourcentage

Des patients souffrant d'un cancer redoutent le moment des repas(3)

Les conseils

Retrouvez tous les conseils et astuces élaborés avec l’aide d’un nutritionniste et d’une diététicienne pour contourner les troubles alimentaires les plus fréquents liés aux effets secondaires des traitements contre le cancer.

Privilégier les calories

MDMA_img_troubles_56@2x.png

En cas de très faible appétit, chaque bouchée compte ! Préférez les petits volumes fortement caloriques comme les amandes, le jaune d’œuf, le gruyère. N’hésitez pas à enrichir l’apport calorique de vos aliments, par exemple en ajoutant du miel à une compote de pommes ou de la crème dans vos plats. Vous devez manger utile. Privilégiez les aliments et boissons riches en protéines et en calories. Pensez aux protéines végétales (céréales, cacahuètes, amandes, tofu...) qui vous seront utiles en cas de perte d’appétit et peuvent venir compenser les protéines animales.

Trouble associé :la perte d’appétit

Éviter d'avoir l'estomac vide

MDMA_img_troubles_40@2x.png

Les nausées et les situations d’inconfort sont intensifiées lorsque l’estomac est vide. Il est recommandé de manger en plusieurs fois et en petite quantité, même en présence de nausées. L’estomac aura tendance à moins facilement rejeter les aliments lorsqu’il est lesté.

Trouble associé :les nausées et les vomissements

Rehausser les saveurs en utilisant les herbes aromatiques, les épices et autres aromates

MDMA_img_troubles_7@2x.png

Persil, thym, basilic, ciboulette, ail, aneth, coriandre, citron… Curry, cumin, paprika… Moutarde, vinaigre, poivre et sel… Les herbes aromatiques, les épices et aromates ou les condiments relèveront les aliments qui vous paraissent fades.

Trouble associé :les altérations du goût

Conserver ses rituels

MDMA_img_troubles_32@2x.png

Le thé ou café du petit déjeuner peuvent avoir un effet laxatif, notamment par la consommation ritualisée de ceux-ci. Toutefois, il convient de ne pas dépasser 3 tasses par jour.

Trouble associé :la constipation

Je partage ce contenu

Facebook
Twitter
Email
Whatsapp

Lire aussi :

(1) Hébuterne X, Beauvillain de Montreuil C.Lemarié E. Michallet M.Goldwasser F.Effets des cancers sur l'état nutritionnel et la prise alimentaire : la perception des malades. Nutri Clin Metab 2007; 21 ; S39.

(2) Réseau National Alimentation Cancer Recherche (NACRe)– Prévenir la dénutrition au cours du cancer et son traitement – http://www6.inra.fr consulté à la date du 21/04/2016.

(3) Enquête réalisée par LaSalle Beauvais portant sur 160 patients de l’Hôpital de Beauvais traités pour un cancer, dont un volet réalisé sur 43 patients porte spécifiquement sur les comportements et motivations des patients vis-à-vis des produits laitiers, leur consommation et leur usage en cuisine - Novembre 2013. –http://www.cerin.org consulté à la date du 07/07/2016.

Rejoignez l'équipe contre le cancer


PO-00008-03/22


Mise à jour le 01/07/2022