Biogaran
Les bénéfices de l'activité physique
< Retour à l'accueil

Les bénéfices de l'activité physique

AccueilLes bénéfices de l'activité physique

Si intuitivement la maladie nous pousse au repos, la pratique d’une activité physique régulière encadrée ou recommandée procure de nombreux bienfaits thérapeutiques avant, pendant et après la maladie.

Tous concernés

La pratique d’une activité physique contribue au bien-être général ainsi qu’au maintien d’un niveau de santé optimal.

C’est une solution connue pour combattre efficacement la fatigue.

Avant la maladie

Préparer le corps aux traitements (1)(2)

Chimiothérapie, rayons, chirurgie, traitements hormonaux… Quel que soit le traitement envisagé contre un cancer, les conséquences physiques et psychiques sur les patients sont bien connues. L’activité physique, avec la nutrition, aide à maintenir une bonne condition physique : l’augmentation de la masse musculaire et la diminution de la masse grasse contribuent à mieux supporter les traitements, à réduire la durée des hospitalisations et à récupérer plus rapidement.

Pendant la maladie

Lutter contre la fatigue (1)(2)

Le cancer et son traitement fatiguent beaucoup les patients. Les causes de cette fatigue sont multiples ; l’inactivité physique ou la sédentarité ont été identifiées comme l’une des causes possibles.

Et contrairement à l’idée reçue, la pratique d’une activité physique permet justement de lutter contre cette fatigue.

Limiter les complications post-opératoires(2)(3)

La pratique d’une activité physique après une intervention chirurgicale stimule les défenses immunitaires en renforçant les défenses naturelles contre les cellules cancéreuses.

Elle joue un rôle anti-inflammatoire et favorise l’oxygénation des tissus, contribuant à leur réparation. Bouger est un moyen efficace pour lutter contre le déconditionnement (c’est-à-dire réduction des capacités cardiorespiratoires et musculaires), la fonte musculaire et la rigidité articulaire liées à une immobilisation prolongée.

Réduire les effets secondaires et atténuer la toxicité des traitements(1)(2)(3)

La pratique d’une activité physique permet d’éviter ou de limiter la fonte des muscles et de reconstituer la fibre musculaire ainsi que tous ses constituants.

Le maintien de la masse musculaire limite la toxicité des traitements contre le cancer sur l’organisme et, par conséquent, les effets secondaires qu’ils entraînent.

Améliorer la qualité de vie(2)(3)

En provoquant la libération d’endorphines dans le cerveau, jusqu’à 5 fois la quantité normale, la pratique d’une activité physique réduit la sensation de douleur et amplifie celle de plaisir.

La pratique d’une activité physique diminue la fatigue, les troubles du sommeil et de la concentration.

Augmenter la survie et les chances de guérison

Les études(3) montrent une association positive entre l’activité physique, pratiquée après le diagnostic, et la réduction de la mortalité et du risque de récidive.

Même si les effets positifs apparaissent plus importants lorsque l’activité est pratiquée à une fréquence élevée, ils restent significatifs avec une activité moindre.

Après la maladie

Diminuer les risques de récidives(1)(2)

« On observe 40 à 50 % de rechutes en moins pour les patients atteints d’un cancer qui ont une activité physique régulière, intense et structurée », explique le docteur Thierry Bouillet, cofondateur de l’association CAMI Sport & Cancer. L’activité physique et sportive agit comme un frein sur le développement des cancers.

Continuer de lutter contre la fatigue(3)

La fatigue est susceptible de perdurer après les traitements et pour une période plus ou moins longue. Là encore, la pratique d’une activité physique participe activement à la lutte contre la fatigue post-traitement.

Faciliter le retour à la vie sociale(1)

En aidant le patient à lutter contre l’isolement, l’activité physique contribue à conserver une vie sociale tout au long de son traitement. Ce « mouvement » positif lui permet de faciliter la période post-cancer et de mieux appréhender son retour.

Je partage ce contenu

Facebook
Twitter
Email
Whatsapp

Lire aussi :

(1) CAMI Sport & Cancer, Livret Patient - Comprendre les impacts et bénéfices de la thérapie sportive contre le cancer, 2018

(2) https://www.sportetcancer.com/--lutter-contre-le-cancer - Consulté le 06/09/19

(3) INCa, Bénéfices de l’activité physique pendant et après cancer - Des connaissances scientifiques aux repères pratiques, 2017

Rejoignez l'équipe contre le cancer


PO-00008-03/22


Mise à jour le 01/07/2022